Ville propre? Non, belle ville!

  •  Mars 7, 2021


belle ville

En 2007, en raison de la pollution visuelle dans la ville de São Paulo, la loi sur la ville propre a été promulguée. Mais si la décision avait été de respecter la culture de la métropole, de réguler les espaces et le dialogue avec les artistes locaux?

C'est comme ça que ça s'est passé à Montréal, Canada. Notant la même chose que les législateurs paulistes, la Société de développement de l'avenue Mont-Royal, une association professionnelle de commerçants et d'amis de l'avenue du Mont-Royal, a vu une occasion de faire différemment. Et il a mis en place un concours pour décider de la meilleure offre pour revitaliser la communication visuelle dans la région lors des achats de Noël et des fêtes.

Après tout, comme la ville n'a pas de propriétaire, il doit y avoir un dialogue. Et c'est précisément le dialogue qui a été choisi comme vainqueur. Dans le projet Idea-O-Rama, créé par le studio de design Turn Me On, l'accent est mis sur les «ballons de dialogue» lumineux utilisés dans la bande dessinée. L'idée a été mise en œuvre en décembre, pendant le rude hiver canadien, et se poursuit littéralement jusqu'en février.


Regardez les photos ci-dessous et suivez la vidéo qui raconte le mieux l'histoire.

Belle ville

Belle ville


Belle ville

Belle ville

Belle ville

Belle ville

Belle ville

Opération ville propre (Mars 2021)


Recommandé