Un quartier qui inspire

  •  Août 8, 2020


Boulangerie, hôpital, école? Si l'objectif est de se mettre en forme, votre concept de quartier parfait doit changer. Une nouvelle étude montre que la distance entre vous et le gymnase influence votre décision de vous entraîner - ou non.

En savoir plus:

20 minutes pour changer votre vie - Voir LIT (Lucilia Intensive Training)
Peu d'exercice suffit - Plus d'excuse

La distance entre votre domicile et la salle de sport influence directement votre décision de vous entraîner ou non.


C'est ce que dit une enquête de Dstillery, une société de conseil en marketing mobile.

Il a analysé les données de géolocalisation de 7,5 millions d'appareils mobiles.

Chaque téléphone portable fonctionnait comme un capteur pour mesurer le nombre quotidien moyen de visiteurs uniques dans les gymnases.


L'étude s'est concentrée sur les académies comptant le plus d'étudiants à New York (États-Unis).

Le résultat?

Ceux qui ont dû parcourir jusqu'à 6 kilomètres sont allés au gymnase cinq fois ou plus en un mois.


Déjà qui devait marcher au-delà de cette distance n'était qu'une seule fois dans la même période, en moyenne.

Entre autres constatations, les gens étaient plus disposés à aller un peu plus loin samedi (6,9 km).

Et moins le lundi et mardi (5,9 km).

Le second est redouté même par les plus assidus (52%).

Jeudi a été élu le jour le plus populaire pour frapper la cible, suivi de vendredi.

Par curiosité, les gens sont prêts à aller plus loin lorsque le gymnase est plus cher.

À cet égard, outre le blâme de la paresse a certainement pesé la perte financière.

Autrement dit, si le gymnase est proche, ne réfléchissez pas à deux fois avant de vous inscrire.

En fin de compte, l'investissement (qui réduit les frais de transport) est en vous.

Sting revient sur ses racines, le Brexit... et Pigalle, source d'inspiration (Août 2020)


Recommandé