La guerre des hamburgers

  •  Février 24, 2021


La guerre des hamburgers

Pour tester les vrais fans, Burger King distribue gratuitement des Big Mac. Quiconque accepte est banni du Facebook de la marque pour toujours. Face à l'explosion calorique, c'est un combat que nous perdons tous.

Ce sont des chiffres comme ceux-là qui nous font peur. Le marché de la restauration rapide, qui a déplacé 55 milliards de dollars en 2011, devrait croître de 56% d'ici 2016, selon le cabinet de conseil international Euromonitor. Pour gagner cette guerre féroce du marché, la chaîne de restauration rapide norvégienne Burger King a innové: au lieu de chercher de nouveaux consommateurs, elle a décidé de s'en prendre à ses vrais fans.

Pour atteindre cet objectif, la campagne, créée pour les réseaux sociaux par l'agence DIST Creative, a eu une idée géniale: distribuer gratuitement des Big Mac. Ceux qui ne parviennent pas à relever le défi et acceptent le sandwich gratuit du concurrent sont bannis de la fanlist de Burger King sur Facebook - pour toujours. À première vue, le résultat a été médiocre: Burger King a perdu 30 000 abonnés sur sa page. Mais du côté positif, sa nouvelle base compte 8 881 «vrais fans», qui devraient s'engager et interagir avec la marque beaucoup plus souvent et avec passion.

D'un point de vue marketing, la campagne a été un succès. Mais en regardant la question de la santé publique, des résultats comme celui-ci sont une tragédie. Dans cette guerre, il n'y a que des perdants.

Regardez l'annonce de la campagne:

La guerre des mondes version hamburger (Février 2021)


Recommandé